Salut! Voici ce que tu dois savoir pour la semaine passée en 3:14 minutes

Voici la newsletter de CIVIX News. Ton moyen simple de comprendre l'actualité politique en Belgique. 📰
Retrouve toutes nos anciennes newsletter en cliquant ici.

En bref:

  • Une réforme de l'enseignement supérieur ? 
  • Prolongation du gouvernement Wilmès. 

Une réforme de l'enseignement supérieur ? 

QUI ?

La ministre de l’enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles Valérie Glatigny (MR) a décidé de réformer une partie de l’actuel décret paysage.

QUOI ?

La durée des études supérieures devrait être réformée. Selon la ministre, le décret paysage a allongé de manière significative la durée des études. De moins en moins d’étudiants finissent leur bachelier dans le délai prévu de 3 ans.

Si la réforme valide toutes les étapes législatives nécessaires, les étudiants auront l'obligation de finir leur première année en 2 ans maximum dès la rentrée 2021. Ce qui signifie que les 60 crédits nécessaires devront être acquis en deux ans. Si un étudiant n’a pas ses 60 crédits de bac 1, il restera inscrit en première année. Néanmoins, il pourra anticiper des cours de deuxième année.

Il serait ainsi prévu dans la réforme d’introduire un délai maximal pour la réussite de son bachelier (5 ou 6 ans). La ministre souhaite aussi durcir l’accès du master aux étudiants ayant encore des crédits résiduels de leur bachelier. Enfin, la date d’inscription sera également revue. La date d'inscription sera avancée au 30 septembre alors qu'actuellement, il est permis de s'inscrire dans une université/haute école jusqu'au 30 octobre.

 

QUELLES CONSÉQUENCES ?

L’annonce de la ministre a fait réagir les étudiants, dont la Fédération des étudiants francophones (FEF). Celle-ci considère que le décret ne ferait que renforcer les inégalités sociales. Selon la FEF, il faut prendre en compte la condition socio-économique, le bagage culturel ou le passé scolaire de l’étudiant(e). Une consultation étudiante est en voie d’être organisée par la FEF  afin  “de porter la voix étudiante pour que la réforme se fasse en concertation avec les premiers·ères touché·e·s par elle.” 

 

Prolongation du gouvernement Wilmès. 

QUI ?

Les sept présidents de parti de la futur coalition Vivaldi sont actuellement en négociation pour former un nouveau gouvernement fédéral. Suite à du retard pris en raison du Covid-19, Sophie Wilmès a été amenée à prolonger son gouvernement jusqu’au 1 er octobre.

 

QUOI ?

Le 17 mars dernier, Sophie Wilmès a reçu  la confiance de neuf partis à l’exception de la N-VA. La Première ministre s’était engagée dans les six mois qui suivent à demander à nouveau la confiance de la Chambre. Le gouvernement Wilmès, minoritaire, devait être initialement soumis à un vote de confiance le 17 septembre 2020. Toutefois, le calendrier des négociations a été perturbé par le Covid-19. En effet, le co-préformateur Egbert Lachaert a été testé positif au coronavirus, ce qui a empêché les négociateurs de se réunir physiquement. Lachaert devrait être en quarantaine jusqu’au 18 septembre.

 

QUELLES CONSÉQUENCES ?

En accord avec les sept présidents de parti de la futur coalition Vivaldi, l’échéance pour la mise en place d’un gouvernement fédéral a été reportée. La Chambre a voté ce 17 septembre la prolongation du gouvernement Wilmès jusqu'au 1er octobre. (70 pour, 46 contre, 4 abstentions.) 

Arrivera-t-on à former un gouvernement fédéral en un temps record ? Les paris sont lancés.

 

Si ce contenu t'a plu, n'hésite pas à le partager sur les réseaux sociaux et à en parler autour de toi! Tu peux retrouver toutes nos anciennes newsletter sur www.news.civix.be

Opinion Scale Template
 
 
 

 Entre 0 et 10, à quel point es-tu satisfait(e) de la qualité de cet email? 

Insatisfait
Tres satisfait
 

 
                                                           

Tu souhaites suivre le projet de CIVIX de plus près?

Visite notre page Facebook

Cet email a été envoyé à , cliquez ici pour vous désabonner.

Avenue Franklin Roosevelt, 48 1050 Bruxelles BE