Newsletter du 19 février 2020

CIVIX News

Salut! Voici ce que tu dois savoir pour la semaine passée en 3:30 minutes

Voici la newsletter de CIVIX News. Ton moyen simple de comprendre l'actualité politique en Belgique. 📰

En bref :
- Brexit : quelles conséquences pour la Belgique ?
- Renonciation de Koen Geens : quelle suite ?

image
image

Brexit : quelles conséquences pour la Belgique ?

QUOI ?

C’est un moment historique dans l’histoire de l’Union Européenne : le Royaume-Uni ne fait plus partie de celle-ci depuis le 31 janvier dernier.

Un accord de retrait fut complètement ratifié à cette occasion.

Les conséquences de cet accord restent néanmoins assez floues aux yeux de beaucoup de citoyens britanniques et européens.

Plus particulièrement, une question souvent posée est : quels seront les impacts de cet accord en Belgique dans un futur proche ? Clarification.

COMMENT ?

Depuis le 1er février 2020 nous sommes dans une période de transition avec une durée limitée. Celle-ci prendra fin le 31 décembre prochain. Jusqu’à cette échéance, le Royaume-Uni continuera à respecter les lois européennes, notamment en ce qui concerne la libre circulation des personnes. Tant dans l’Union qu’au Royaume-Uni, rien ne changera dès lors pour les citoyens, les consommateurs, les entreprises, les investisseurs et les étudiants.

Cependant, bien que le droit de l'Union continuera de s'appliquer au Royaume-Uni jusqu'à la fin de la période de transition, ce dernier ne siégera plus au sein des institutions, organes et organismes de l'UE.

Les prochains mois seront mis à profit pour trouver un accord final sur un futur partenariat entre les deux parties et ce, en fonction de leurs exigences respectives. Différents points seront abordés en priorité par les négociateurs comme, par exemple, les relations commerciales (avec un éventuel accord de libre-échange), la collaboration en matière de sécurité, la libre-circulation des personnes,...

QUELLES CONSÉQUENCES ?

De manière générale, comme vous l'aurez compris, rien ne changera d'ici le 31 décembre 2020. Aux questions qu'encore beaucoup de Belges peuvent se poser, voici quelques réponses.

Quel impact en tant que touriste ? Rien ne change pour les séjours touristiques de courte durée. Pas besoin de visa. Seul le passeport reste requis pour traverser la Manche.

Les Belges vivant au Royaume-Uni ? L'accord sur le Brexit protège les droits des Européens déjà installés au Royaume-Uni. Ces droits sont garantis à vie. Rien ne semble donc changer pour eux.

Les Belges voulant s'installer au Royaume-Uni ? Avant le 31 décembre, la politique migratoire reste la même que maintenant. Les Belges souhaitant s'y installer bénéficieront des mêmes droits que les autres Européens déjà sur place. Cependant, après l'échéance prévue, nul ne sait encore exactement quelle politique migratoire sera adoptée par le Royaume-Uni. Il est possible que celui-ci opte pour un durcissement des conditions d'établissement et de travail.


Renonciation de Koen Geens : quelle suite ?

QUOI ?

Dans la soirée du 14 février, le Ministre Koen Geens s’est rendu chez le Roi pour renoncer à sa mission et remettre son rapport final. Le Roi a accepté sa démission et a entamé lundi des consultations pour déterminer la suite du processus de formation du gouvernement fédéral.

COMMENT ?

Pour rappel, Koen Geens avait été chargé, le 31 janvier dernier, de la mission de "prendre les initiatives nécessaires permettant la mise en place d'un gouvernement de plein exercice". Il avait succédé dans cet exercice au duo d'informateurs Joachim Coens (CD&V) et Georges-Louis Bouchez (MR).

Il devait normalement rendre son rapport au Roi le lundi 17 février. Il a cependant décidé de rendre son rapport anticipativement après avoir essayé de concilier les positions de la N-VA et du PS.

Lors de sa conférence de presse, Koen Geens a reconnu "qu'il n'y a plus de confiance entre le PS et la N-VA et que les déclarations de Magnette (président du PS) ont rendu la suite impossible." "J'ai le sentiment que la rupture entre le PS et la N-VA est définitive", a-t-il ajouté.

Par contre, il ne croit pas que des élections anticipées soient utiles pour l'instant.

image

QUELLES CONSÉQUENCES ?

Après avoir reçu lundi les présidences de Groen, de la N-VA et du cdH, le Roi a poursuivi mardi ses consultations en vue d'un déblocage de la situation politique au niveau fédéral.

Depuis la chute du gouvernement et le début des négociations, beaucoup de scénarios ont été envisagés. On a tout d’abord parlé de la coalition alliant PS et N-VA qui n’est désormais plus envisageable. Des coalitions sans la N-VA ont également été envisagées (arc-en-ciel, Vivaldi avec le CD&V) tout comme l’option sans les socialistes francophones (le PS).

Mais jusqu’ici, cela n'aboutit à rien. La piste électorale (c’est-à-dire de nouvelles élections) étant rejetée par une grande majorité des partis (à l’exception du PTB et du Vlaams Belang), certains imaginent des scénarios alternatifs comme des gouvernements à durée ou à programme limité.