Newsletter du 20 novembre 2019

CIVIX News

Salut! Voici ce que tu dois savoir pour la semaine passée en 3:06 minutes

Voici la newsletter de CIVIX News. Ton moyen simple de comprendre l'actualité politique en Belgique. 📰

En bref :
- La Belgique à l'assaut de l'économie chinoise
- Paul Magnette informateur : la suite

image
image

La Belgique à l'assaut de l'économie chinoise

QUOI ?

Environ 630 belges se sont envolés dimanche dernier pour la Chine (Shanghai et Pékin). Ils y resteront jusqu'au 22 novembre.

L'objectif ? Signer des accords commerciaux associant sociétés belges et partenaires chinois. C'est la mission économique la plus importante jamais organisée dans le cadre de la diplomatie économique belge.

COMMENT ?

La Chine joue un rôle important dans l'économie belge. Elle est le 10ème client de la Belgique (6,9 milliards d'importations) et son 7ème fournisseur (15,2 milliards d'exportations).

Les principaux secteurs représentés sont ceux du domaine pharmaceutique, du secteur des sciences du vivant, du secteur agroalimentaire ou des nouvelles technologies.

Les sujets notamment abordés seront :

L'embargo sur la viande belge. Les producteurs belges de viande (porc et boeuf) et volaille sont privés du marché chinois depuis une vingtaine d'années.

Le rééquilibrage de la balance commerciale qui penche pour l'instant en faveur de la Chine (15 milliards versus 7 milliards environ pour notre pays).

QUI ?

Les principaux acteurs belges de cette mission économique sont :

La princesse Astrid, représentante de la Couronne et présidente des missions économiques

Cinq ministres régionaux et fédéraux : Didier Reynders (MR), Jan Jambon (N-VA), Pascal Smet (SP.A.), Pieter De Crem (CD&V), Willy Borsus (MR).

312 entreprises et organisations multisectorielles belges (dont 80 wallonnes et 53 bruxelloises).

QUELLES CONSÉQUENCES ?

Depuis le début de cette mission princière, une quarantaine de contrats (dans les domaines pharmaceutiques, aéronautiques, technologiques principalement) ont déjà été signés à Pékin, capitale politique de la Chine.

La suite de la mission se poursuit ce mercredi à Shanghai, capitale économique du pays.

Paul Magnette informateur : la suite

QUOI ?

L’informateur Paul Magnette (PS) a tenu lundi sa troisième conférence de presse.

Il dit identifier de réelles convergences entre les dix partis qu’il consulte, mais on ne parle pas encore publiquement des sujets sur lesquels les partis ont des programmes différents, ni des coalitions.

QUI ?

Paul Magnette est président du Parti Socialiste et a également été désigné comme informateur par le Roi.

COMMENT ?

En tant qu’informateur, Paul Magnette annonce chaque semaine quelles sont les évolutions des discussions entre les partis qu’il consulte. Il a cette semaine fait part des convergences qui se précisent entre les dix partis.

En effet, certaines d’entre elles sont devenues plus explicites notamment concernant le relèvement du taux d’emploi, tout comme la nécessité de relever les pensions les plus basses. Le chapitre sur la sécurité et la justice a lui aussi vu émerger un très large consensus. Il a affirmé lundi travailler sur six thèmes : l’emploi, la lutte contre la pauvreté, la justice, le climat, la migration et la modernisation de l’Etat fédéral.

image

QUELLES CONSÉQUENCES ?

La modernisation de l’Etat fédéral et plus est considéré comme étant le sujet le plus sensible. En effet, c’est un sujet transversal touchant à différents points comme la régionalisation des compétences (le transfert de compétences aux régions) ou encore le budget. Le fait qu’il soit mis sur la table témoigne d’un réel avancement dans les négociations.

Il sera bientôt temps de trancher et de transformer ces convergences en mesures concrètes pouvant faire l’objet d’accords.

Pour rappel, la préformation ou la formation d’un gouvernement n’incombent pas à Magnette. Il affirme être désireux de mener son travail aussi loin que possible, n’excluant pas une prolongation de sa mission la semaine prochaine.